Le retour en France, déjà 5 mois de sédentarisation (ou presque)

Comme vous le savez notre retour a été un peu particulier, un peu bousculé à cause des conditions sanitaires et du confinement. (–>Rapatriement en France: ce n’est pas une fin en soi).

Un retour confiné ça n’a pas tout de suite sonné comme une vraie fin de voyage.

Ça a été dur de se lancer dans la dynamique du « retour » : trier les photos, écrire des articles compte rendus, le film, le livre, les rencontres … Vous le voyez bien, nous vous écrivons maintenant, après 5 mois de mode veille de notre blog…

Lorsque nous imaginions notre retour, cela ressemblait plutôt a une journée d’été. Après avoir campé à quelques kilomètres de la maison, nous rejoignions nos proches autour d’une belle table pleine de fromage, de salades de toutes les couleurs, des embrassades, des rires, de la musique …

Mais nous avons été confinés comme tout le monde. Nos vélos ont été mis au chômage partiel le 16 mars 2020, après avoir débarqués de la voiture qui nous a fait traverser la France d’Est en Ouest en une journée … Nous sommes arrivés fatigués, la nuit, sans savoir si c’était bien malin d’embrasser notre famille que nous avions quitté des mois plus tôt … Mais on a eu le droit à des bonnes lentilles saucisses … 🙂

Nos vélos étaient à l’arrêt, mais pas nous, le 17 mars nous étions dans le jardin. Nous continuions suivant notre rythme de voyage : travailler dehors, apprendre et avoir le gîte et le couvert en échange. Nous étions en « woofing » chez les parents de Jérémie. Nous n’avions pas vraiment à réfléchir à la suite, vu que toute la France était à l’arrêt et que les plantes avaient besoins de nos petits soins. Tout allait bien comme ça!

JARDINAGE ET CREATION D’UN MANDALA

BRICOLAGE : compost, cabane de jardin et cabane à poules !

IMG-20200718-WA0000
IMG_20200501_143540

FABRICATION DE FROMAGES AVEC LE LAIT DU VOISIN

IMG_20200411_202621
IMG_20200411_202907

CA POUSSE , APRÈS MÊME PAS 1 MOIS LE MANDALA DONNE ABONDAMMENT

Qu’est ce que c’est plaisant de voir les fruits de notre travail et mettre en pratique tout ce que l’on a appris !

Nous réalisions peu à peu que nous n’allions pas reprendre la route au déconfinement. Comme c’était bizarre de se retrouver au point initial… là où nous étions partit le 28 avril 2019 entourés de nos proches dans la joie et sans masques. (Le départ).

Reprendre la route depuis le point de départ ? Quelle direction ? Pourquoi ?

Le paradoxe est que oui nous n’avions pas vraiment « vécu » notre retour, mais notre voyage a vraiment été un accomplissement, il est aboutit !

Nous avons fait de fabuleuses rencontres, nous avons appris énormément, et nous avons trouver des réponses à nos questions pour continuer à avancer sur le chemin de la vie …. Alors un retour à proprement dit, avec une date, un lieu, une forme, en y réfléchissant bien, ça n’aurait pas signé l’accomplissement du voyage en soi. Ça nous aurait aidé à défaire nos sacoches peut être …. même pas sur …


Le plus dur pour nous a été le déconfinement. Tout le monde reprenait la route du quotidien, et nous, on nous posait souvent la question : « Alors de retour ? Qu’est ce que vous allez faire maintenant ? Bosser ? Repartir ?  » ….Mouai ….

Non nous n’allons pas repartir tout de suite en vélo, nous avons lancé des plantations dont nous apprécions la récolte. Nous sommes heureux de ce voyage, et il n’a pas un goût d’inachevé bien au contraire, nous avons maintenant envie de le partager et de construire de nouveaux projets.

Jérémie s’interesse aux cultures, à la transformation (pain, fromage, fermentations…), à la sculpture sur bois et tant d’autres choses qui le passionne et qui appuie son sentiment qu’il ne sera pas ce que ses études voulaient de lui … Il crée petit à petit son projet, en dessine les contours, fait des prévisions, des plans, des tests pour se lancer paysans/boulanger/luthier/astronome/concertiste/prof/brasseur/constructeur ! 😉

Claire s’est relancée au mois d’août dans un petit boulot au sein d’une association de développement rural et agricole (le CIVAM), pas très loin de Jérémie, pour qu’ensemble nous puissions continuer à voyager sur les chemins de la vie et de ses riches expériences!


Mais avant tout ça, nous avons eu l’occasion de participer encore à de beaux projets, malgrès le coronus !

Un four à pain en Normandie

Comme nous étions censés parcourir la France à vélo cet été, nous avions prévu quelques point de chutes. Nous voulions visiter nos amis en Normandie. Car, lorsque nous étions en Allemagne, Emeric nous avait appelé pour pour qu’on vienne l’aidé à s’installer. Au déconfinement nous sommes donc allés l’aider dans son projet de ferme auberge en Normandie à construire son four à pain ( La ferme de la Rive mer ). Ce fût riche en apprentissages et ce fût exactement le genre d’expérience dont on avait besoin : ressortir, rencontrer du monde, construire, vivre un peu dehors… Nous avons même rencontrer des voyageurs à vélo qui reprenait la route !

Eco- construction flexagonale 😀

Notre deuxième point de chute était un chantier en éco-construction, à Fleurance dans le Gers, où nous étions censés arriver le 18 mai en bicyclettes. Il a été reporté au 15 juin, et nous y sommes allés en voiture. Nous avons rejoins Julien et Marie et une belle troupe de 12 bénévoles afin de les aider à construire leur maison en terre et en paille ! Belle aventure où nous avons pu enrichir nos connaissances sur l’éco-construction et découvrir le monde de Tom Rijven. Tom vit en nomade. De chantier d’éco-construction en chantier d’éco-construction, il sillonne le monde depuis 40 ans et construit aujourd’hui des maisons Eco-Logique : Les Flexagones ! Avec pour slogan :  » I BUILT WITHOUT BANK ! » (Je construis sans la banque), car non seulement les maisons qu’il construit sont écologiques, mais elles sont économiques et à la porté de tous : Adieu les 200 000 balles d’emprunt pour se faire une maison en parpaing qui a du mal à respirer sans vmc -> Bonjour les 20 000 euros pour me faire une maison accueillante, faite dans un esprit de fraternité et de joie lors d’un chantier participatif où vous aussi, vous pouvez mettre votre pierre, ou plutôt vos main au service de l’édifice !!!

Un doux rêve ? Nous sommes allés vérifier cela… et vous savez quoi ? La suite dans notre prochain article : « Le Flexagone ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :